Economie numérique

Le Luxembourg, dans le top 10 du Digital Transformation Scoreboard

Dans un classement récent mesurant l’intégration du digital, le Luxembourg est en avance.

digital L’évolution de l’économie d’un pays dépend d’un nombre de critères dont le rapport avec le digital. Dans un récent classement sous le nom de Digital Transformation Scoreboard (DTS), le Luxembourg se place dans le peloton de têtedes pays où l’intégration du digital dans la société est la plus évoluée.

DTS, Desi, DTEI,... le digital fait l’objet de nombreux classements

Le Grand-Duché est notamment performant dans d’autres classements menés par la Commission européenne, avec une 5e position dans les classements suivants : le Digital Transformation Enablers Index (DTEI) et le Digital Economy and Society Index (Desi).

L’indice DTEI mesure les progrès réalisés, au niveau du processus de la digitalisation de l’économie, par différents pays de l’EU tandis que le Desi mesure l’interaction de la société d’un pays avec le digital. Cette année, pour une deuxième fois, le Luxembourg tient son rang grâce à des bons résultats au niveau des infrastructures et des compétences de base.

Quelques informations sur le DTS:

Basé sur des données de statistiques et d’organisations internationales, le Digital Transformation Scoreboard de la Commission européenne, classe les pays selon les critères suivants : l’intégration du digital dans les infrastructures, l’accès au financement et l’offre et la demande des compétences. Selon le DTS, par rapport à l’année dernière, le Luxembourg a amélioré sa performance globale.

De plus, vu "la montée de la discussion autour de l’intelligence artificielle", cette année, le DTS a introduit un nouveau concept: le "Digital Pulse". Ce type d’outil permet de mesurer la conscientisation à l’égard de sujets-clés et l’évolution dans le temps de l’intensité des discussions en ligne et sur les réseaux sociaux.

D’après l’étude, le Luxembourg est parmi les pays où la conscience digitale est la plus évoluée et se classe au 4e rang, derrière le Royaume-Uni, l’Espagne et le Danemark.

Il reste du progrès à faire:

Cependant il reste du progrès à faire, notamment dans les domaines suivants: l’intégration des technologies numériques dans les entreprises, la recherche et la formation des spécialistes ICT pour les employeurs ainsi que l’éducation générale et l’adaptation des formations scolaires et professionnelles dans un monde digitalisé.

Les progrès effectués d’une année à l’autre pourront être visualisés dans les prochains classements.

(article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 06-07-2018